chargement

Passbook : un OVNI Apple venu de nulle part !

Généralement quand Apple débarque dans un domaine, discrètement, sur la pointe des pieds et sans fanfaronner : il faut rester méfiant !

Car cela peut être les prémices d’un changement fondamental et rapide de la donne d’un marché. Et ici en l’occurrence avec Passbook beaucoup de Wallets peuvent commencer à s’inquiéter ou en tout cas commencer d’envisager qu’il va falloir composer avec la marque à la pomme. Un seul exemple de la puissance qu’elle peut déployer instantannément : Apple vend plus d’iphone dans le monde par jour qu’il n’y a de naissances : 379 000 !

Passbook, de quoi s’agit-il ?

Du regroupement proposé par Apple via l’Appstore de toutes vos applications dédiées à votre « shopping » – cartes de fidélisation dématérialisées et autres applis de billetteries avion train ciné – dans un « wallet » proposé directement en natif.

Un ‘portefeuille électronique’ qui offre enfin une solution ‘universelle’ Apple, et une réponse à tous les problèmes rencontrés par les marques et réseaux souhaitant se doter d’application dédiées ‘retailing & shopping’ mais confrontés à des choix complexes liés par ex. au différences de formats d’applications tierces type Fedme ou Fidall, voire de la complexité de gérer directement leur propre applis comme c’est le cas par exemple de Monoprix, Auchan ou Leclerc. Et on ne parle pas de la bagarre en cours sur les modes de m-payment (non prévu encore dans Passbook).

Apple va donc peut être mettre tout le monde d’accord, et lorsque l’on sait que 400 000 000 de comptes iTunes sont reliés directement à la carte de crédit de leurs utilisateurs pour simplifier leurs achats en ligne de produits ‘culturels’, on peut se gratter le crane en essayant de comprendre quels pourront être les scénarii le jour où Apple décide éventuellement de lier Passbook « natif » à un système de paiement sans contact qu’il aura sélectionné comme partenaire, ou qu’il aura lui-même créé.

Ce passage sera plus aisé pour Apple que pour nombre de ses concurrents directs et indirects pure players du on line ou les organismes bancaires ou financiers.

Et cela constitue dorénavant pour les acteurs distributeurs, réseaux et marques désireux de se doter d’une carte dématérialisée ou d’un programme via Passbook la possibiité d’accéder immédiatement et en mode ‘ciblé’ à une base de millions de comptes à portée de main… gratuitement ! Pour la France ce sont pas moins de 5 000 000 de mobinautes doté de l’IOS6 ou d’un iphone 5 disponibles dès fin 2012… CQFD.

Et pour mémoire, actuellement le coût de recrutement d’un mobinaute téléchargeur d’applis sur mobile se situe aux environs de 12 à 15 € ! Là c’est … gratuit et pas noyé dans des milliers d’apps.

Enfin c’est une grosse opportunité pour les industriels car Passbook n’est pas réservé qu’aux distributeurs. L’imagination des marketeurs de marques pourra être sans limite et on peut même imaginer qu’elles aussi pourront dorénavant offrir aussi leurs propres cartes de fidélité sur Passbook en s’affranchissant des réseaux de distribution.

Et l’on imagine également toutes les possibilité de ‘pont’ entre acteurs présents sur Passbook : resto et cinéma, voyages et transports….

Cela explique pourquoi certaines questions fondamentales posées avec insistance et pression à Apple sont restées sans réponse aujourd’hui, notamment l’impasse faite volontairement sur le NFC… on se demande pourquoi ;°)

Passbook : comment ca marche ?

« L’application Passbook est un moyen simple de centraliser vos pass, qu’il s’agisse de cartes loyalty programm, de billets d’avion ou de tickets d’entrée à un match de baseball » explique Apple.

« Passbook vous permet d’utiliser votre iPhone ou iPod pour utiliser remises, tickets de concert ou réservations d’hôtel« .

QR codes, alertes géolocalisées et mises à jour en temps réel restent accessibles même lorsque l’appareil est verrouillé. 

« Passbook affiche automatiquement vos identifiants, même sur écran verrouillé, en fonction de l’endroit où vous vous situez. Ainsi en entrant dans votre café préféré, vous verrez apparaître votre carte de fidélité à l’écran et vous pourrez consulter le nombre de points qu’il vous reste ou en ajouter d’un simple scan.

A l’aéroport, Passbook pourra également vous alerter d’un changement de porte d’embarquement ou d’un retard de vol« , explique Apple.

En lançant votre application Passbook qui est en Natif , vous êtes renvoyé automatiquement sur l’App Store Passbook. Ceci vous permettra de télécharger manuellement l’application de chaque ‘réseaux’ qui vous intéresse, qui donne accès à leurs propres bons d’achat et promo.

Quel intérêt par rapport aux applis que l’on pouvait déjà télécharger sur l’App Store classique ?

-  D’abord réunir les applis de ‘services’ dédiées au m-commerce dans un espace unique sur son mobile : Drive, Carte de fid, Couponing ou vos loisirs (billets de spectacles, cinéma, train) même si à date les acteurs Passbook sont peu nombreux, présageons qu’ils deviennent très vite plus nombreux. Aujourd’hui McDo le pionnier, Auchan, Leclerc …

- Bénéficier de la ‘couche’ de services propres à Passbook : alertes promo, mise à jours automatique des promos, prix produits, géolocalisation, signal ‘d’alerte’ à proximité d’un magasin, prix des carburants, horaire de séance de ciné, visualisation instantanée de votre carte de fid à l’approche de votre magasin et promos instantannée en cours, même lorsque le mobile est verrouillé (pas en mode intrusif, si vous le souhaitez uniquement).

- Enfin pour les éditeurs ‘propriétaires’ distributeurs et réseaux d’applis ‘digital commerce’, d’accéder GRATUITEMENT en push sur l’Appstore dédiée à 5 000 000 de comptes prévus dès fin 2012 en France et des centaines de millions d’iPhone dans le monde (1 mobinaute sur 3 environ) avec un systeme unique.

- La promo Mondiale de Passbook par Apple va booster les taux de téléchargement de ce type d’applis mais également permettre aux marques d’exister dans un environnement extrêmement moderne, digital et porteurs.

Passbook aux USA ?

Un démarrage en douceur mais fortement prometteur. Un exemple ? Séphora : déjà 300 000 téléchargements et surtout 75 000 cartes passbook déjà activées. L’appli y à été lancée en JUIN !

Et les leaders pionniers du m-commerce et m-payment Starbucks, Target Walgreen et même American Express l’ont adopté immédiatement en stroe locator mais également outils shopper et promo commerciale.

Et ça marche …. déjà en France ! Mc Donald’s en tête.

Les gros acteurs réseaux et distribution Français ont tout de suite compris l’intérêt à accoler dès à présent leur carte de fidélité dématérialisée au Passbook Apple.

Il n’est pas vain de rappeler que même si la PDM de IOS est inférieure à celle de Android (IOS 23% de PDM au niveau mondial vs 59% pour Android, le reste sur les autre OS) il convient d’intégrer que les possesseurs d’iPhone – donc sous IOS – sont beaucoup ‘’applivores’’ et m-shoppers que ceux de Google Android.

A preuve ce tableau de la dernière étude AT internet (Aout 2012) 75% des visites d’applis en France sont issues de IOS, et seulement 23,5% d’Android.

Et même si Android pousse très fort (+7% de PDM en France vs yago), IOS a encore un potentiel incontestable en transformation sur des mobinautes ‘matures’.

McDo à tiré le premier. Simultanément à l’annonce de son partenariat avec Paypal pour ses tests dans 30 restaurants en France. L’appli GoMcDo à été la première à être publiée sur l’Appstore alors qu’aucune appli mobile n’était encore compatible sur le marché Français.

Puis les grands acteurs de la distribution française, Leclerc et Auchan en tête ont vite compris l’intérêt d’y être rapidement. Et on de suite adapté leur appli propriétaire à ce nouveau ‘portail wallet’.

Leclerc avec son appli Zéro prospectus y trouve en plus une véritable preuve ‘immatérielle’ dans la continuité de sa volonté d’aller vers une diminution des prospectus papier même si je ne pense pas personnellement qu’un jour l’enseigne arrête totalement…. A voir en 2020.

A qui le tour ?

Air France annonce très prochainement l’adopter, pour se placer dans la lignée des compagnies Américaines qui l’ont déjà adopté. Impressionnant : American Airlines, United Airlines, Lufhtansa, ont été les premières à intégrer les cartes d’embarquement électroniques et l’on est impatient de voir à quelle vitesse cela va monter en régime.

Alors démarrage en douceur… mais assurément il va falloir suivre cette ‘petite’ appli native OVNI sortie de nulle part.

 Lire l’article sur le-furet-du-retail.com



Copyright © 2014 Système-polaire / Tous droits réservés.