chargement

Nouvelle offensive de PayPal dans le paiement mobile

La filiale d’eBay a dévoilé « PayPal Here », un lecteur de carte bancaire qui transforme n’importe quel iPhone en terminal de paiement. Le géant du commerce en ligne vient concurrencer Square de Jack Dorsey, le fondateur de Twitter.

A l’étroit sur son marché historique du paiement en ligne, PayPal multiplie les initiatives pour s’étendre dans l’univers du commerce traditionnel. La filiale d’eBay vient de dévoiler PayPal Here, « la première solution mondiale de paiement mobile pour les petites entreprises. » C’est une application mobile gratuite et un petit triangle en plastique bleu de la taille d’un pouce qu’il suffit de brancher dans la prise micro d’un iPhone pour transformer le smartphone en lecteur de carte bancaire (voir la démonstration en vidéo). Idéal pour un vendeur ambulant ou occasionnel et tout autre petit commerçant non équipé d’un terminal de paiement connecté. La solution PayPal Here, qui sera compatible le mois prochain avec les smartphones sous Android, permet aussi de scanner une carte de crédit ou un chèque, de signer du doigt sur l’écran tactile, d’envoyer une facture électronique et de régler avec son compte PayPal. Elle est d’abord lancée aux Etats-Unis au Canada, en Australie et à Hong Kong, d’autres pays suivront. La société américaine prendra une commission de 2,7% sur chaque transaction.

Square valorisé plus de 1 milliard de dollars 

Un triangle ? Cette création originale du designer d’origine suisse Yves Behar, du studio de San Francisco Fuse Project (les fameuses tablettes One Laptop Per Child, la gamme d’écouteurs Bluetooth Jawbone etc) est-elle un clin d’œil au petit carré de Square, le pionnier de ce marché du micro-paiement, dont la solution de PayPal semble fortement inspirée ? Cette start-up créée par Jack Dorsey, le célèbre co-fondateur de Twitter, a été la première à lancer début 2010 un lecteur de carte bancaire carré à brancher sur la prise micro d’un iPhone, associé à une application mobile, destiné aux artisans et petits commerçants, coiffeurs, décorateurs, médecins à domicile, etc. Moyennant une commission de 2,75%. L’été dernier, Square a levé 100 millions de dollars sur la base d’une valorisation de plus de 1 milliard et compte du beau monde à son capital (le milliardaire Sir Richard Branson, Sequoia Capital, Kleiner Perkins Caufield & Byers). Plus de 1 million de commerçants aux Etats-Unis utilisent Square (avec un iPhone, un iPad ou un Android) selon la société de San Francisco et plus de 2 milliards de dollars de paiement ont été réalisés grâce à son système. Que ses détracteurs estiment peu sécurisés.

Le marché prometteur du m-paiement

C’est l’un des arguments mis en avant par PayPal qui vante son « lecteur de cartes totalement crypté », sa « gestion du risque de fraude de première classe », son « assistance client 24/7 » et sa réputation, forte des 107 millions d’utilisateurs dans le monde et son « expérience de 13 ans des paiements sécurisés. » Le rouleau compresseur PayPal risque effectivement de faire une concurrence sévère à la start-up. Le triangle bleu aura-t-il l’ascendant sur le carré blanc ? Cette offensive souligne à quel point le marché du paiement mobile, le « m-paiement », est promis à une croissance phénoménale : 170 milliards de dollars en 2015, contre 60 milliards en 2011, selon Juniper Research. PayPal, qui a déjà réalisé 4 milliards de dollars de transactions via mobile en 2011, table sur 7 milliards cette année.

Lire l’article sur La Tribune



Copyright © 2014 Système-polaire / Tous droits réservés.