chargement

Auchan lance une nouvelle solution de paiement mobile

À partir d’avril 2013, les clients du distributeur nordiste pourront utiliser leur portable pour régler leurs achats sur le terminal de paiement en magasin, via un QR code.

Nouvel épisode dans la bataille du paiement mobile. Les banques, les opérateurs de carte bancaire, PayPal ou encore les opérateurs télécoms se disputaient déjà ce marché prometteur. Ils vont peut-être devoir compter aussi avec la grande distribution. Auchan a en effet présenté jeudi une application de paiement à télécharger sur téléphone mobile, Flash’n Pay. Elle permet au client qui arrive à la caisse de ne plus sortir sa carte bancaire au moment de régler. Il lui suffit d’avertir la caissière de son souhait de payer avec son téléphone. Sur le terminal de paiement s’affiche alors un QR code (une sorte de code barre). En approcher le mobile tout près, pour lire le code, enclenche l’opération de paiement. Elle sera validée une fois tapé le code secret Flash’n Pay sur le terminal. Une technologie différente de celle développée par MasterCard, Visa et les banques, qui repose sur de mini ondes radios (la technologie NFC, pour Near Field Communication).

Coupons et réductions

Pour profiter de Flash’n Pay, le client doit simplement s’inscrire sur Internet et fournir certaines informations, notamment enregistrer les coordonnées de sa carte bancaire. Il peut en coupler plusieurs à ce service, et décider avant chaque achat de celle qu’il utilisera pour payer. Auchan compte rentabiliser le système en offrant aussi au consommateur une gestion automatique de ses bons de réduction, coupons promotionnels et autres cagnottes de fidélité. L’application Flash’n Pay pourra les conserver pour lui, et lui proposer de les utiliser chaque fois que l’occasion se présentera. Il sera même possible, grâce à la géolocalisation, de lui offrir quelques avantages bien ciblés à son arrivée dans un magasin ou devant un rayon.

Auchan déploiera cette solution dans ses magasins dès le printemps prochain, mais compte aussi convaincre d’autres distributeurs de l’adopter. Il est prêt à leur ouvrir le capital de la société ad hoc créée pour développer le système. Les distributeurs ont en effet très envie d’avoir le contrôle des données clients véhiculées par le paiement et de pouvoir proposer eux-mêmes les coupons et autres réductions, sans avoir à payer d’autres opérateurs de paiement mobile.

Lire l’article sur Le Figaro.fr.



Copyright © 2014 Système-polaire / Tous droits réservés.